séchoir à fourrage dans l'orne
Déc / 03

Retour sur la Journée Portes Ouvertes au GAEC du Val d’Orne (61)

Le 29 Octobre 2019 dernier, Benoît Duval, éleveur à Sainte-Honorine-la-Guillaume dans le 61, a ouvert les portes du GAEC du Val d’Orne pour faire visiter son nouveau séchoir en grange de fourrage. Les exploitants possèdent 140 vaches normandes et une partie de la production du lait part dans la filière AOP Camembert de Normandie.

vaches normandes dans le séchoir en grange

Avec une mise en service en mai 2019 du séchoir, les associés du GAEC nous font part de leur expérience après cette première période de récolte terminée.

C’est en 2016 que M. Duval et sa femme commencent à réfléchir sur leur projet de séchoir en grange, ils voulaient « stabiliser nos dépenses en alimentation en étant le plus autonome possible ». L’année suivante ils sautent le pas. Ils se font accompagner par le bureau d’études BASE pour réaliser les démarches administratives, trouver les bons partenaires et concevoir le bâtiment.

Ce nouveau séchoir en grange fait plus de 1000m² et possède 384 panneaux Thermovoltaïques Cogen’Air. Chaque panneau produit à la fois 260Wc d’électricité et 744W de chaleur. A l’intérieur 5 cellules de 180m² accueillent le fourrage fraîchement coupé. L’air est chauffé sous le toit grâce aux panneaux solaires pour ensuite être pulsé par 2 ventilateurs pour sécher le foin.

séchoir à fourrage dans l'orne

La production électrique produite par les panneaux est revendue à Enedis et génère 10 000€ de recette par an. Grâce à cet investissement, ils ont pu réduire leurs charges d’alimentation et de déchets agricoles.

Article de Réussir – 11/2019 – « Je suis convaincu des bienfaits du fourrage sec sur la production de lait cru ».pdf (550 ko)