Jan / 11

BASE vous souhaite une excellente année 2019 ! L’année de la transition !

Luc Milbergue, Directeur Général & Sébastien Ackermann, Fondateur

Notre gouvernement lance actuellement une grande consultation nationale qui devrait, entre autres, faire émerger les priorités françaises sur la transition écologique.

Nous espérons que les conclusions de cette grande consultation seront à la hauteur des enjeux de notre société et de notre planète tout entière.

Dans le même temps nous assistons, presque impuissants mais totalement conscients de notre responsabilité collective, à un bouleversement climatique et une disparition des espèces vivantes sans précédent. Notre civilisation est « addict » aux énergies fossiles, et dès que le baril de pétrole s’approche des 80$, des pays tout entiers s’embrasent. La crise climatique est une crise sociale, une crise économique, une crise écologique, une crise démocratique.

Nous sommes durablement piégés par notre addiction au pétrole, aucune activité humaine n’y échappe !

Pour certains experts, il est déjà acté que nous n’arriverons plus à changer le modèle avant l’effondrement. Pour d’autres, le salut de notre civilisation, s’il est encore envisageable, passera par un arrêt franc et massif de l’usage des énergies carbonées et une conversion vers les énergies renouvelables. Pour cela, il faut totalement revoir notre modèle de production énergétique, mais aussi la manière dont les activités humaines utilisent l’énergie.

Chacun de nous, particulier ou entreprise a désormais le devoir absolu de rationaliser son usage de l’énergie, et pour la part incompressible, d’en diminuer l’impact carbone et les pollutions associées.

Ainsi, les clés de la réussite de cette transition sont la sobriété et l’autonomie à toutes les échelles (habitat, entreprise, territoires, régions, pays, continents)

Heureusement les énergies renouvelables, et notamment le solaire, sont devenues ultra compétitives en termes de coût, et leur impact sur le changement climatique et sur les écosystèmes est infiniment moindre que les technologies fossiles ou nucléaires. Et cela nous rend très positifs chez BASE, car en combinant ces éléments de conjoncture à notre motivation et capacité à réaliser la transition énergétique de nos clients, il ne manque plus qu’une prise de conscience collective pour nous aider dans notre mission !